Investir dans les sociétés civiles de placement immobilier est une excellente alternative à l’achat d’un bien immobilier physique. Les gains sont encore plus intéressants dans un placement en SCPI Pinel. En effet, combien peut-on espérer économiser grâce à ce montage ?

Les gains issus de l’investissement SCPI en général

Déjà, investir en SCPI, c’est acheter de l’immobilier à moindre coût : les économies sont réalisées à l’achat. Le prix de la part d’une SCPI est abordable pour tous les portefeuilles. L’investisseur peut l’acquérir dès 300 euros environ – avec toutefois l’obligation de souscrire à un nombre minimal imposé de parts. Le prix maximal quant à lui tourne autour de 1000 euros la part. Ainsi, l’investisseur réalise d’importantes économies dans la constitution de son patrimoine immobilier.

Par ailleurs, toutes les démarches relatives à l’acquisition de l’immobilier et du parc sont prises en main par la société de gestion. Il en est de même pour la recherche des locataires et la collecte des loyers. L’investisseur réalise, par conséquent, un gain de temps important et des économies significatives sur les dépenses liées aux déplacements entre autres.

En ce qui concerne les frais de notaire, ils sont répartis entre tous les associés porteurs de parts et sont récupérés à travers les frais d’entrée. Ces frais sont néanmoins taxés au moment de la sortie d’investissement du souscripteur – et non à l’entrée comme son nom l’indique. En d’autres termes, tant qu’il continue à conserver ses parts de SCPI, ce dernier réalise des économies à ce niveau.

Les gains d’impôts découlant de la loi Pinel

En plus de ces avantages sus cités, l’investisseur en SCPI Pinel enregistre des économies d’impôt puisqu’il défiscalise de 12%, de 18% ou de 21% du montant de son investissement. Ce taux est fonction de la durée de conservation de ses parts, durée imposée qui est de 6 ans, de 9 ans ou de 12 ans. En effet, il profite des mêmes conditions fiscales que celui qui souscrit à la loi Pinel sur de l’immobilier physique détenu en direct.

Les autres avantages financiers issus d’un placement en SCPI Pinel

Le parc est constitué par la société de gestion elle-même : c’est cette dernière qui choisit les biens immobiliers composant celui-ci, selon des critères bien définis. Les immeubles de logement étant obligatoirement neufs et implantés dans les zones tendues, la revente peut générer d’importantes plus-values.

Réaliser un placement en SCPI, c’est aussi tirer profit de la qualité non seulement du parc mais surtout de celle des locataires qui ont été sélectionnés avec soin pour leur solvabilité. Des loyers stables et réguliers équivalent par conséquent à des dividendes garantis. De plus, l’avantage dont bénéficient les investisseurs dans la souscription à ces produits pierre-papier sont la forte diversification du patrimoine immobilier, en typologie et en régions. Ce qui aboutit à la dilution des risques dans le but de toujours sécuriser ses loyers. Cette stratégie de diversification ne peut être appliquée dans le cadre de l’exploitation d’un seul immobilier physique.

En résumé, l’investisseur a tout à gagner en investissant sous la loi Pinel par le biais des SCPI plutôt qu’à travers la pierre détenue en direct. Il est délesté de toutes contraintes liées à la mise en location, contraintes émanant des exigences imposées par la loi. Par exemple le calcul des loyers qui doit considérer les plafonds règlementaires. Un mauvais calcul peut aboutir à un mauvais rendement en effet. Or, la SCPI Pinel étant gérée par des spécialistes financiers, ces risques sont écartés et le rendement est au rendez-vous. Celui-ci est de 3% en moyenne, voire 3.4%, en fonction de l’expertise de la société de gestion, rendement qui est nettement plus élevé par rapport à celui de l’immobilier Pinel classique et qui est de 2.8% environ.